vendredi 18 mars 2016

Marcel, Léon, Norbert et Justin

Bonjour !

Cette semaine je me suis fais quatre petits tampons animaux qui avaient l'air de vouloir me raconter tout un tas d'histoire !



Alors je me suis caché pour écouter leurs conversations et voilà ce que j'ai entendu : 

C’est l’histoire de Norbert, Léon, Justin et Marcel, tous les quatre vivent dans un monde parallèle. Nous, humain ne pouvons pas voir leur univers, ils sont les seuls à pouvoir nous en parler. Norbert, est un chien, ou peut être un loup, l’information n’est pas définie, mais des scientifiques sont sur le coup ! Norbert est un pacifiste, il aime prendre son temps, et le son de sa voie est grave. Léon est un chat très attentif, il écoute ses amis et les apaise par le pouvoir de son regard et de ses ronrons, que lui seul peut maîtriser. Justin est un poussin-pinguoin encore une fois son orientation n’est pas déterminée, Justin il est mignon et c’est tout ! Ha ! Marcel, Marcel est un lapin sans aucune hésitation, Marcel semble avoir quelque trouble mentaux, il est toujours inquiet, très pressé, il court en permanence, même à l’arrêt. Marcel, c’est une longue histoire, c’est le premier que nous avons rencontré et il semble que les tests que nous avons effectuer lui ont laissé quelques séquelles.

Mais maintenant Marcel n’est plus seul, trois nouveaux amis se sont joint à lui, et depuis il ne cesse de papoter…

Marcel et Justin se rencontrent :

Marcel : “Hey ! Salut ! ça bekiboom dans tes plumes ?”

Justin : “ Ouui, et vous Monsieur Marcel ?”

Marcel : “Oui ça va, je viens de croiser une loutre bleue, je dois absolument le raconter à Gertrude, la vache que tu ne connais pas, au sujet d’une histoire incroyable, à propos d’une calamarde rose qui aurai trouvé un collier de fleurs de nouilles, qu’un cochon aurai fabriqué de ses propres pattes, avec des nouilles qu’il aurai trouvé dans la maison du fermier Briochin, alors que celui ci était partit combattre les dragons de l’ouest qui venait en aide aux enfants perdu dans la jungle pour les aider à traverser la mer à l’aide d’un batocoptère…

Justin hoche la tête, et souris, il semble heureux, mais à voir sa tête on a cru comprendre qu’il n’avait pas suivit l’histoire.

Marcel : “Oui, donc les dinosaures se sont réunis, et ils ont pris la décision d’envoyer un bouquet de fleurs à la reine de la montagne du destin qui était en fait une sorcière qui a détruit les dinosaures par ce qu’ils ont dit qu’elle était moche et qu’elle puait la vielle huile de lecacaquipu, mais au début la vielle sorcière, elle croyait que c’était un compliment, et quand elle a su alors là elle s’est mis en bourbiche rouge et c’en était finit des dinosaures en un mouvement d’intestin ! Après, la vilaine, elle était triste, alors avec ses poils de sous de bras elle a fait des singes, ben ouais c’est ce que je dit, après elle a rencontré un beau gosse du 9-3, et là ben lui il aimait pas les poils quoi, il lui a demandé de s’épiler, du coup tous les singes sont passer à la cire ! ça été la nouvelle campagne anti-poils ! Ben oui, on a inventé la cire à épiler avant le feu !”

Nous avons laissé Marcel et Justin dans leurs important débats, pour jeter un coup d’oeil  à Norbert et Léon :

Norbert :  “Bonjour Léon !”
Léon :  “Bonjour Norbert, il fait beau aujourd’hui n’est ce pas ?
Norbert :  “Oui, très beau !”
Léon :  “Oui, c’est un beau temps pour sortir.”
Norbert : “Avez-vous lu dans le journal l’article sur l'explosion dans le Massif des Fleurs ?
Léon : “Oui, c’est une triste nouvelle, mais qui adorai y faire mes siestes… je ne comprends pas, sûrement des goudronnistes kamikazes…”
Norbert : “Avez-vous vu ce beau ciel ? C’est vraiment très beau n’est ce pas ?”
Léon : “Euh… oui oui.”
Norbert : “Il y a un nouveau SPA qui a ouvert à côté.”
Léon : “Ha oui, j’y suis aller hier, je me suis fais une petite séance d’UV, vraiment agréable.”
Norbert : “Oui, je vais aller me chercher un steak végétal, il paraît que ceux du marchand d'huîtres de mouton sont les meilleurs de la société.”
Léon : “Très bien Monsieur Norbert, je vous souhaite une très agréable journée.”
Norbert : “Avez-vous vu vos chaussettes sur la colline ?”
Léon : “Mon très cher amis, votre bonheur, et mon incompréhension totale de vos sujets de conversation, mettent en route mes expressions sonores, je ne sais s’il s’agit de joie où d’inquiétude, à vrai dire, puis-je vous prendre dans mes bras ?
Norbert :  “Oh ! Bien sur et si vous pouviez me gratter derrière l’oreille j’en serai ravis !”
Marcel : “Je vais rentrer dormir, je vous souhaite une bonne soirée.”

La nuit tombe dans le monde des humains. Le lendemain, on retrouve Norbert et Justin, assis dans l’herbe invisible, ils content les brins, et explosent de rire à chaque fois qu’ils en content dix.
Plus loin Marcel et Léon se croisent...

Marcel : “Oh Léon !”

Léon :  “Bonjour !”

Marcel : “Oh !  Il faut que je vous raconte cette histoire incroyable ! De quand je suis allée au magasin de pacotille…”

Léon : “Non ! Ne me racontez rien, ne parlez plus.”
Léon prend Marcel dans ses bras et le sert très fort.
“Venez Marcel, nous allons prendre un chocothon, et une carotte tchaï, une fois installer vous pourrez commencer à me conter votre histoire, mais seulement la première parti ,en attendant regarder le ciel Marcel !”

Léon et Marcel sirotent tranquillement leurs boissons.

Marcel  : “Alors voilà, je rentre dans ce magasin, et tous les gens me regardent de haut et très bizarrement, comme si je venais d’un autre univers, et il y une grosse madame avec son fiston blond aux tenue irréprochable, elle tiennent tellement bien droite qu’on dirait que c’est collé, comme des figurines de plomb…”

Léon : “Marcel, regardez derrière vous !! vite !!!”
Léon profite que Marcel ce retourne pour glisser un peu lapizénitude dans le tchaï carotte de Marcel.

Marcel : “Ho ! Pas croyable une chaise avec personne dessus et une table, en fer bleu…”

Léon : “Vous me raconterez  la prochaine fois, toutes vos histoires me donne de la vibrisse à retordre ! Finissez votre tchaï carotte, ensuite nous irons au parc prendre l’air.”

Marcel : “Oui ! gloup gloup smurf smirf hum ! C’est vraiment bon !”

Léon et Marcel sont dans le parc invisible.
Marcel se sent détendu et relaxé, il regarde le ciel paisiblement, Léon mets sa machine à ronron en route, et Marcel s’endort.

Voilà, Léon, Marcel, Justin et Norbert ont de très passionnantes conversations, Marcel a besoin de se reposer, donc je vais le laisser un peu tranquille.

Jessica Pliez


Je vous souhaite une très bonne journée à tous ! 

1 commentaire: